lundi 30 mars 2015

[2015 année apocalyptique] La Doomsday Clock passée à H - 3 minutes en Janvier

La Doomsday Clock est un indicateur symbolique utilisé depuis 1947 par les rédacteurs du Bulletin of the Atomic Scientists de l'Université de Chicago afin d'exprimer leur inquiétude vis à vis des dangers de l'atome. Le projet naît d'une collaboration entre Martyl Langsdorf, artiste plasticienne qui réalise là son unique couverture de magazine en illustrant l'horloge et son mari Alexander Langsdorf Jr., physicien ayant participé au Projet Manhattan et ayant rejoint un grand nombre de participants à ce projet qui furent inquiétés par la montée en puissance de la course aux armements.


Les indicateurs ont périodiquement évolué et ne se limitent plus au seul domaine de l'atome mais concernent aussi le changement climatique ou encore les technologies émergentes, la bioéthique et la lutte contre les maladies. En fonction de l'heure indiquée, on symbolise l'air du temps. Le 22 Janvier dernier les scientifiques atomistes déclarent :  "L'horloge indique désormais minuit moins trois minutes car les leaders du monde entier ne parviennent pas à accomplir leur tâche la plus importante : assurer et préserver la santé et la vitalité de l'espèce humaine." Un sondage en ligne (ne précisant malheureusement pas le nombre de votants) est encore ouvert et indique pour le moment que 69% des votants considèrent que l'horloge devrait plutôt se rapprocher de minuit  que s'en éloigner dans l'avenir.


A minuit moins trois minutes nous atteignons un stade connu en 1949 (le début de la course aux armements nucléaires entre américains et soviétiques, quatre ans après Hiroshima et Nagasaki) ainsi qu'en 1984 (refroidissement des relations et lancement du programme de bouclier spatial IDS/Starwars).


Depuis peu le bulletin n'est plus publié sur papier et le site modernisé propose de multiples outils afin de comprendre les facteurs pris en compte au moment de remettre l'horloge à l'heure. Une partie "Culture & The Clock" évoque également l'impact qu'a eu ce symbole sur la culture populaire depuis les années cinquante.
 
 

Cet indicateur est symbolique, c'est sans doute ce qu'il faut retenir et ce qui parle 
le plus de "l'air du temps". Théoriquement il représente une atmosphère, un état du monde.
L'horloge vient coller la frousse un petit coup car une horloge a pour mission d'aller
jusqu'à minuit. Créée en 1947 l'horloge pouvait tout à fait correspondre à un état d'esprit réel
de l'époque qui considérait la fin du monde imminente sur fond de guerre atomique. 

Le film Matinee / Panique sur Florida Beach de Joe Dante met particulièrement 
en avant le climat de psychose et de peur de la bombe du peuple américain qui entoura
 la crise des missiles de Cuba de 1962. La réalisateur de films à trucages Laurence Woolsey
en profite pour faire trembler le public. Pourquoi ça marche ? Car selon lui une fois sortis
de la salle les spectateurs apprécient d'avoir survécu.

 

Cette horloge qui réapparaît dans la culture populaire et particulièrement dans la musique 
(Madonna ft. Justin Timberlake - 4 minutes, Iron Maiden - 2 minutes to midnight, Linkin Park - Minutes to Midnight etc...) peut-elle encore avoir une fonction d'alerte ?

Si je vous dis que d'ici quelques mois nous verrons toutes les têtes nucléaires du monde sauter à cause d'un cataclysme écologique faisant suite à une épidémie mondiale elle-même provoquée par des cellules transportées sur l'astéroïde qui aura frappé la Terre (en fait tout ça à cause d'une éruption solaire que n'aura pas vu le robot s'étant posé du mauvais côté de la comète et qui n'avait plus de piles) "fin bref". Si on se fie à cet indicateur, un de ces jours on sera plus là. 
Ce sont des scientifiques qui le disent.

Cette horloge...qui pourrait bien la régler sur minuit...?


"Oui oui je sais ce qui vous inquiète."





Aucun commentaire: