lundi 4 novembre 2013

VinzA : Démonter la réalité pour mieux la recréer

Vincent Ansieau, un nom qui peut-être ne dit rien a personne, et pourtant, machiniste pour Guillaume Canet, pour Kaamelot, pour le premier film tiré de Caméra Café... Régisseur sur le tournage de 99 Frs de Jan Kounen. La liste de ses collaborations est longue et impressionnante, Machiniste au Grand journal ou monteur pour le compte de la promotion de la Playstation 3. Et en bon professionnel qu'il est, il exerce une passion qu'il partage. Sur le web, il est l'auteur d'une série de détournements signés VinzA. Dans ses vidéos, il utilise les images de longs métrages comme Bienvenue Chez Les Ch'tis, Rien à déclarer, Les Choristes ou encore 300. ll dérushe pour recréer ses propres bandes-annonces avec de nouvelles musiques, donnant naissance a de nouvelles trames narratives et de nouvelles ambiances.


Les films de Dany Boon deviennent des polars sanglants, et au pensionnat plus de chant, seulement quelques gamins dérangés qui font fuir les enseignants. Quant aux guerriers virils de la Grèce
antique, les voilà qui n'ont plus du tout envie de faire la guerre, mais bien l'amour. Ce talent pour une sorte d'écriture dans Ie montage. il l'exerce également sur les politiques. Avec l'ancien président. il avait publié VinzA démonte Sarko (pour mieux le remonter). Premier épisode de quelques détournements avant de s'attaquer et Francois Hollande. Dans les deux cas, l'exercice de montage donne un côté anonyme 3 la démarche puisque seule la musique est ajoutée, le reste est fait de perfection du cut à l'image mais aussi au son. Ce réalisme dans la maîtrise fait parler littéralement de nouvelles personnalités qui sont comme filtrées par ce montage précis et par l'humour subtil de VinzA.

Le résultat est tout a fait exemplaire de l'importance d'un montage et peut typiquement illustrer une démarche pédagogique sur la puissance de son pouvoir de subversion. Sarkozy évoquant une nuit
difficile avec Michèle Alliot Marie, disant qu'on s’est trop préoccupés des Français ou que sa propre femme est sotte... François Hollande bafouillant dans toutes les versions de VinzA avec un incroyable acharnement qui malgré tout parait naturel et pousse au fou rire immédiat. Le génie des plans de coupe, avec ce dérushage précis, quand les journalistes écoutent une réponse en se lançant des regards moqueurs qui n'existaient pas initialement. Qui coupent la parole au président en lui disant de faire mieux ou qu’il n’est pas convainquant, «qu'il va falloir beaucoup de talent». Sur ses bandes-annonces comme sur ses détournements, VinzA remonte avec une démarche qui crée des parodies et des caricatures, il évite donc une prise de position partisane, il s'agit avant tout de faire rire et de partager un talent de montage hautement pédagogique. Une découverte a faire pour en prendre plein les mirettes, découvrir |’intérét d'une bonne bande-annonce ou |'importance d'un montage de qualité, ou pour se marrer tout simplement. Si vous ne riez pas je vous rembourse votre gazette.

Article initialement publié au sein de la revue étudiante "La Fée Verte - Gazette des étudiants en Arts de l'UFR des Arts d'Amiens N°2 (Avril 2013)" PDF

Aucun commentaire: